Ainsi pour 2019, le seuil de déclenchement est abaissé de 3 g de CO2, ce qui sera aussi le cas en 2020 et 2021. Tous les véhicules émettant 117 g, contre actuellement 120 g, seront taxés de 50 €. Si l’on se réfère aux immatriculations sur les huit premiers mois 2018, les véhicules émettant de 117 à 119 g, et qui sont exemptés de malus, représentent 7,8%.

représentent 7,8%.

Mais dans votre malheur, estimez-vous heureux : le prix minimal et maximal du malus ne bougent pas, allant de 50 à 10 500 €. Sauf que les montants des tranches intermédiaires augmentent. Mais il y aura bien une triple peine, notamment pour les acheteurs d’un véhicule à essence. La mise en place du nouveau cycle d’homologation WLTP, depuis le 1er septembre 2018, a pour conséquence la hausse des émissions de CO2. De ce fait, le 3008 1.2 PureTech 130 BVM, best-seller de Peugeot, ne sera plus exemptée de malus (55 € en 2019). Ne parlons pas des moteurs à essence de plus de 150 ch, ni des petites sportives qui vont devenir des espèces en voie de disparition. Entre 2008, date d’instauration du malus, et 2021, le seuil du malus aura baissé de 60 g (de 161 à 111 g).

Rien pour l’hybride rechargeable

L’Etat, quant à lui, se frotte les mains puisque ce durcissement va dégage 31 M€ de plus comparativement au barème 2018. Le niveau de recettes attendu est de l’ordre de 570 M€ ce qui permettra de financer la prime à la conversion 2019. Si les constructeurs souhaitaient que le gouvernement fige la grille en 2019 afin de gommer la hausse des CO2 liée au cycle WLTP, ils n’ont pas été entendus sur le retour d’une aide pour l’achat d’un hybride rechargeable. Notamment le groupe PSA qui dévoilera quatre véhicules ( Citroën C5 Aircross Hybrid, DS7 Crossback E-Tense et, Peugeot 508 Hybrid et 3008 Hybrid 4), équipés de cette technologie, au Mondial de l’Auto. Seul l’électrique a droit à un coup de pouce mais les bornes de recharge se font désirer ou sont hors-service à Paris. Bien évidemment, le nouveau barème du malus 2019 doit encore être validé par le Parlement. Cela ne devrait être qu’une formalité.