1- Peugeot 3008

Le premier 3008 était déjà doué sur la route, mais ce nouveau 3008 fait encore mieux grâce à un ensemble allégé. Le compromis entre le confort et le dynamisme est le meilleur de la bande. Côté moteurs, le 3008 peut se contenter de son nouveau 1.5 BlueHDi de 130 ch pour offrir des prestations tout à fait suffisantes. En essence, le 1.2 PureTech de 130 ch  est un bon début. La version de 165 ch est plus plaisante.. A lire : quel 3008 choisir ?
Moteurs à essence : 130 et 165 ch
Moteurs diesels : 100, 120, 130, 150 et 180 ch

2- Opel Grandland X

Les Opel se distinguent rarement

par leur agrément de conduire, mais le Grandland X a tout bon. Sa recette ? Châssis et moteurs sont ceux du Peugeot 3008 avec lequel il partage sa base technique. On retrouve la même agilité qu’à bord du Peugeot, le petit volant en moins. Son confort et son dynamisme honorent le Grandland X. La version diesel de 177 ch lui apportera du muscle au printemps 2018. Lire essai Grandland X. Moteurs à essence : 130 ch
Moteurs diesels : 120 et 177 ch (mars 2018)

 

3- Ford Kuga

Châssis dynamique, direction précise et position de conduite bien étudiée : le Kuga est agréable à conduire, d’autant que son 2.0 TDCi joue en sourdine côté décibels. Il ne faut pas hésiter à prendre le meilleur de la gamme (TDCi 180 avec boîte Powershift, + 1 200 €) pour de bonnes performances et compte tenu des prix serrés pratiqués par Ford. Le nouveau 1.5 TDCi de 120 ch est une bonne entrée en matière.
Moteurs à essence : 120, 150 et 182 ch
Moteurs diesels : 120, 150 et 180 ch

 

4- Volkswagen Tiguan

Le nouveau Tiguan rend une belle copie question agrément de conduite avec un châssis qui a progressé en confort et en agilité. L’allemand se hisse dans le peloton de tête ,mais pas en tête à cause d’un TDI un peu plus sonore que les meilleurs et des prix qui grimpent vite pour profiter des bonnes versions comme le Tiguan 2.0 TDI 150 DSG. A lire : quel Tiguan choisir ?
Moteurs à essence : 125, 150,180 et 240 ch
Moteurs diesels : 115, 150, 190 et 240 ch

 5- Seat Ateca

Grâce à la base technique du Tiguan, il propose un agrément de conduite qui le place en haut du panier. Son insonorisation est un peu moins bonne que celle du Tiguan. Evitez le bruyant 1.6 TDI et privilégiez le 2.0 TDI de 150 ch, plus performant et plus souple. Les versions 4×4 profite d’un train arrière multibras, contrairement aux 4×2. Lire : premier essai Ateca.
Moteurs à essence : 115,150 et 190 ch

Moteurs diesels : 115, 150 et 190 ch

 

6- Skoda Karoq

Le Karoq, c’est comme l’Ateca puisqu’il partage la même base technique. Il y a toutefois des subtilités dans les réglages et le Skoda apparaît un peu moins enjoué que le Seat. En phase de lancement en 2018, le Karoq a aussi une gamme de moteurs et transmissions pour l’instant moins étoffée. Là aussi, le châssis avec multibras à l’arrière est réservé aux versions 4×4. Lire essai Karoq.
Moteurs à essence : 116 et 150 ch
Moteurs diesels : 116 et 150 ch

 

7- Mazda CX-5

Le CX-5 de deuxième génération reprend le châssis du premier modèle. Il aurait eu tort de s’en priver car la base est bonne. Il faut quand même composer avec un niveau sonore un peu trop élevé sur autoroute et un moteur bourdonnant à basse vitesse. Plaisant sur la route, le CX-5 donne surtout le meilleur de lui en version diesel 175 ch BVA, mais le prix s’en ressent. Lire essai CX-5 de 2017.
Moteurs à essence : 165, (160 en 4×4) et 194 ch
Moteurs diesels : 150 et 175 ch

8- Dacia Duster 2

Le premier Duster était bonnet d’âne en matière d’agrément de conduite. Pour cette seconde mouture, Dacia a corrigé tous les défauts en partant du même châssis : direction, niveau sonore et freinage, tout va mieux ! Même le confort de roulement est au rendez-vous et fait bien mieux que des modèles plus huppés ! Le poids mesuré du Duster permet de se satisfaire de 125 ch en essence et 110 ch en diesel. Lire essai Duster.
Moteurs à essence : 115 et 125 ch
Moteurs diesels : 90 et 110 ch

 

9- Renault Kadjar

Le Kadjar privilégie clairement le confort et c’est vrai que son châssis est bienveillant pour les occupants. La mécanique assez discrète (même en diesel) ajoute au sentiment de quiétude à bord du SUV Renault. Revers de la médaille, la conduite manque de mordant sur les petites routes et le Kadjar reste trop timide en puissance avec un maximum à 130 ch en diesel, insuffisant pour les plus exigeants. Les moteurs à essence sont trop gourmands. A lire : quel Kadjar choisir ?
Moteur à essence : 130 et 165 ch
Moteurs diesels : 110 et 130 ch

 

10- Hyundai Tucson

Comme le Kadjar, le Tucson est paisible. Encore plus même avec sa suspension moelleuse, ses commandes douces et son insonorisation bien travaillée. Mais ne lui en demandez pas trop côté sensations et son 1.7 CRDi 115 ch est moins vaillant que le 1.5 dCi 110 du Renault. Préférez la version 1.7 CRDi 141 ch et boîte double embrayage DCT.
Moteurs à essence : 132 ch
Moteurs diesels : 115, 136 et 141 ch

 

11- Kia Sportage

On est bien installé à bord du Sportage avec un volant bien vertical et des commandes faciles d’accès. Ici aussi le confort prime sur le reste, mais le Kia fait un peu mieux que son cousin Tucson avec un guidage plus franc du train avant. Les moteurs sont vaillants mais ne font pas grande impression et la boîte automatique à convertisseur manque de rapidité. La version 1.7 CRDi 141 DCT arrivée en 2017 est la meilleure.
Moteurs à essence : 132 et 177 ch
Moteurs diesels : 115, 136, 141 et 185 ch

 

12- Toyota C-HR

Le C-HR est incontestablement le meilleur pour circuler en ville. Sa taille est la plus compacte de notre sélection et sa motorisation hybride y fait merveille : silence, souplesse et sobriété. Pour les urbains, c’est le bon choix. Dommage, les prestations sur route baissent la garde à cause du manque de dynamisme et une motorisation hybride qui « mouline » un peu trop. Lire essai C-HR.
Moteurs à essence : 116 ch
Moteur hybride : 122 ch

13- Nissan Qashqai

Restylé en 2017, le Qashqai n’évolue pas en matière de comportement. Il reste donc assez quelconque par rapport à des modèles plus récents.  Il peut se contenter de son dCi 110 pour un usage quotidien et routier, mais l’insonorisation manque de soin. Les versions essence sont plus douces mais le 115 ch manque de tonus sur la route et le 165 ch est gourmand. Lire essai Qashqai.
Moteurs à essence : 115 et 163 ch
Moteurs diesels : 110 et 130 ch

 

14- Honda CR-V

L’actuel CR-V glisse vers la fin de sa carrière, mais il s’accroche côté agrément de conduite grâce à une bonne mise à jour en 2015 : les trains roulants revus et la boîte auto à 9 rapports sur le diesel CDTi de 160 ch ont apporté un plus côté conduite. Le Honda n’est pas le plus agile, mais confort et silence agrémentent les voyages à son bord.
Moteur à essence : 155 ch
Moteurs diesels : 120 et 160 ch